Accueil Poésie - Poetry Espoir – Hope

Espoir – Hope

0
0
223
Tell me you're happy by yuumei

Effleurement d’ailes de papillons cristallins

Douceur éphémère sur mes mains,

Je suis suspendue au bord du gouffre infernal

Là où l’amour souffre et l’indifférence fait mal,

Sur la balançoire de l’espoir,

En permanent déséquilibre, je broie du noir.

 

Les souvenirs sont pesants, les sourires désarmants,

L’isolement social, épuisant, l’absence d’amis aimants, éreintant

Harassée autant que lassée, je rêve d’être enlacée dans des étreintes comme avant.

 

Ma vie est un point infini, sans direction définie,

Tout est ici, informel, formel de l’administratif

Dans un monde oubliant l’essentiel du créatif,

Arc-en-ciel sans vie qui finit en pluie,

Dans un déluge de rébellion et de carillons,

Le silence de ma personne m’assomme.

 

Ma vie se tisse de dés espoirs, où tout est jeté,

Raccommodé, recommencé dans un ensemble éphémère

Qui se perd dans l’horizon à foison, dans la mer qui tremble,

Dans le tourbillon de la vie, dans l’ennui,

Dans les replis des soucis, dans les plis des habits,

Dans les replis des envies, dans les lits des ennuis.

 

Espoir, viens me serrer dans tes bras une dernière fois.

Espoir, viens me réconforter dans ma lente éternité,

Je suis une bougie qui s’essouffle, cherchant à réchauffer

Les autres, en oubliant le feu dévorant de mon cœur aimant.

Espoir, sois là, encore, quand tout redeviendra vivant, pas comme maintenant.

 

Althéa

 

Touch of crystalline butterfly wings

Ephemeral softness on my hands,

I am suspended on the edge of the infernal abyss

Where love suffers and indifference hurts,

On the swing of hope,

I’m constantly out of balance and I’m brooding.

 

The memories are heavy, the smiles disarming,

Social isolation, exhausting, lack of loving friends, gruelling

Harassed as much as weary, I dream of being embraced in hugs as before.

 

My life is an infinite point, with no definite direction,

Everything is here, informal, formal, administrative.

In a world that forgets the essentials of creativity,

Lifeless rainbow that ends in rain,

In a deluge of rebellion and chimes,

The silence of my person knocks me out.

 

My life is woven of dashed hopes, where everything is thrown away,

Mended, restarted in an ephemeral set

Who gets lost in the horizon in abundance, in the trembling sea,

In the whirlwind of life, in boredom,

In the folds of marigolds, in the folds of clothes,

In the folds of desires, in the beds of trouble.

 

Hope, come and hug me one last time.

Hope, come and comfort me in my slow eternity,

I’m a candle that’s running out of breath, trying to warm up

The others, forgetting the devouring fire of my loving heart.

Hope, be there, again, when everything comes alive again, not like now.

 

Althea

 

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par internationalculture
  • by panzer-Gulwen (Deviant Art)

    Marbre et argile – Marble and clay

    Que ne puis-je infuser dans la terre argile Que mon pouce modèle en sa forme fragile, Que …
  • by yuumei

    Morosité – Morosity

    A mon chevet, la lumière de l’espoir vacille Au lever, hier est telle une faucille noire, …
Charger d'autres écrits dans Poésie - Poetry

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Les deux fleurs – The two flowers

Dans un rêve que j’ai fait récemment, j’expliquais à des artistes que j’aime beaucoup cett…